samedi 11 avril 2009

C'est parti !

Les vols ont bel et bien commencé. Qualification 320 en poche, plus rien ne s'opposait à mon début de carrière en ligne. Les 2 premiers jours de vol ont été effectués sur le siège observateur, une excellente idée quand on considère le stress propre aux premières fois.
J'ai donc eu l'occasion de "visiter" Edimbourg, Nice, Glasgow et Prague avec, il est parfois bon de le souligner, de l'avance à chaque fois :D

Puis le 3ème jour, à l'occasion d'un vol entre Londres et Budapest, j'ai eu la chance d'accomplir ce que j'ai toujours souhaité, toujours voulu et toujours envié pour ceux qui avaient la chance de le faire au quotidien : mon premier vol en place droite.
140 personnes avaient pris part à ce vol, et nous nous sommes bien gardés de leur dire qu'il s'agissait de mon premier, pour des raisons évidentes... Cependant, sur le siège observateur, un pilote "qualifié" surveillait chacune de mes actions, et il sera là jusqu'à la fin de mon 12ème secteur (on appelle secteur un voyage d'un point A à un point B. 2 secteurs équivalent, par exemple, à un aller-retour).

Hormis une alerte à la bombe dans le terminal de Budapest, le vol s'est très bien déroulé, et le captain (un homme absolument admirable par son parcours (ex training captain sur 747 Cathay Pacific), son charisme, sa manière d'expliquer et sa patience) était enchanté de cette première pour moi. Heureusement, car je revole avec lui dans quelques jours.

Me voilà donc officiellement lancé dans l'industrie, et je peux dire aujourd'hui que je ne regrette pas d'avoir tenté l'aventure avec CTC...

Ci-dessous, les images complémentaires du base training (cf article précédent) et une petite vidéo très courte filmée (à mon insu :)) de ma toute première approche dans un Airbus.



plus de photos sur mon profil Facebook.

2 commentaires:

Pierre-Emmanuel a dit…

Chapeau, l'ancien !

Cela fait bien rêver... Félicitations pour ce premier vol avec passagers, en place droite. J'imagine quelle a dû être ta joie, en ce jour qui auréolait deux années de travail et d'attente.

J'ai honte de mon blog quand je vois le tien. Promis, je vais faire quelque chose...

Continue de faire vivre cette aventure comme tu l'as fait jusque là, j'ai relu il y a quelques temps l'ensemble des pages de ce blog et franchement, tout y est !

Au plaisir d'une mousse sur Londres, d'ici un an et demi, si CTC veut bien nous lâcher à temps...

A bientôt,

Pierre-Emmanuel.

Cédric a dit…

C'est magnifique.

Vivement la suite...