vendredi 20 novembre 2009

Cat III b

Mes débuts dans l'aviation commerciale sont forcément faits de premières, mais celle-ci avait un goût tout particulier. A l'occasion d'un vol vers Bordeaux, voilà ce qu'on pouvait lire sur le METAR du coin :
LFBD xx0530 23001KT VV/// BCFG 7/7 Q1020

"Qu'est-ce que c'est que ce charabia", doivent se demander les gens pour qui cette suite de lettres et de chiffres s'apparente à un enchevêtrement de symboles sans aucun sens...

Un METAR (METeorological Airport Report) est en fait un rapport d'observation à destination des pilotes, pour leur définir les conditions d'un aéroport en particulier.
Chaque "bloc" correspond à une définition précise. Dans le cas présent, LFBD est l'aéroport de Bordeaux Merignac. xx0530 est la date et l'heure du rapport (ici, 6h30 du matin, heure française). 23001KT est la direction du vent, et son intensité (ici, quasi nul, puisque de 01 noeud). VV/// signifie qu'il n'est pas possible de définir la couche nuageuse par l'observateur. BCFG = Bancs de brouillard. Q1020 ... euh... ça vous sera expliqué plus tard.

Quand on lit un METAR comme celui qui nous est présenté au beau milieu du vol, on se dit que ça va être un peu plus sportif qu'à l'accoutumée. Chouette chouette chouette. Quel passionné n'a jamais regardé une vidéo d'avion se posant dans un épais brouillard ?
Le commandant avait pris les manettes depuis Lyon, en prévision de ce brouillard à l'arrivée.

Arrivés dans la zone de Bordeaux, pas de surprise, le brouillard est toujours là et bien là. Une visibilité sur la piste de 700 mètres... on va rire ! On est bien au delà des minimas sur les cartes, mais quand même. Ca sera donc une approche cat IIIb, avec une DH à 25ft. ("mais qu'est-ce qu'il raconte??"). Pour schématiser, si, durant l'approche, nous ne voyons pas la piste à une altitude de 25 pieds, on remet les gaz. Mais 25 pieds, c'est bas... Si nous avions à remettre les gaz à cette altitude, il est possible que nous touchions la piste avant de redevenir airborne.

Au final, l'avion s'est bien posé tout seul, la visi n'avait pas l'air aussi mauvaise que prévue, et nous avons roulé très, très lentement vers les portes de Mérignac. pour y prendre un bon bol ...de brouillard.

Pour finir, voici quelques photos prises lors d'une cession spotting avec Maxime.
A très vite !


7 commentaires:

Anonyme a dit…

Oula c'est sport ;)
Flo

Maxime a dit…

Hey! simpa tout ca:D

prend moi donc des arriver sur lyon:D

et tres belles photos! vivement la prochaine fois!

Passion pilote a dit…

Bienvenue à Merignac...

Je dirais bien mercredi matin pour un tel brouillard... non ?

jolimp a dit…

posé en pilote auto, ou par le pilot in command ?

serge a dit…

Le Mérignac HB est de retour sur easy jet BX Lyon le 5/12 avec un retour le dimanche. es tu aux commandes?
Serge

Jérémy Dewever a dit…

Merci pour tous ces commentaires :D

@Serge : non, je suis (comme souvent d'ailleurs) off ce jour là, mai son arrivera bien à se croiser un de ces quatre!

@Maxime : oui, mais je ne viens plus en uniforme. Les bottes et le ciret seront plus appropriés je crois

@jolimp : l'avion a tout fait comme un grand sur ce coup là.*

@passion pilote : dans le mille, à 7h30 du mat.

Nil a dit…

Merci encore pour ces nombreux récits.De même que pour les photos, il est trop mignon le A318 d'AF. Belle photo!