mercredi 4 novembre 2009

"Saint Ex Tower, good morning"

Grande nouvelle : Saint Ex, c'est plus petit que Gatwick.

La différence de taille est la première chose qui frappe lorsqu'on arrive dans l'aéroport Saint Exupéry de Lyon après avoir passé 6 mois dans les environs d'EGKK. Mais ce qui est petit est mignon, dit-on.
Après 2 journées de vols au départ de LYS, voici mes premières impressions sur ma nouvelle base, et quelques anecdotes sur les journées qui viennent de s'écouler.

easyJet dispose de 3 appareils à Lyon (contre 52 à Gatwick!). Jusqu'au 1er novembre, seuls 2 A319 jouxtaient le terminal 3. Mais avec l'expansion macrophagique de la compagnie, le troisième avion est arrivé, offrant ainsi de nouvelles destinations. Ainsi, Rome Ciampino, Nantes, Edimbourg, Bruxelles viennent s'ajouter aux destinations offertes depuis la capitale des Gones.

LYS est une base pour les cabin crews, pour les F/O (copilotes), mais pas pour les captains, qui continuent d'arriver pour quelques jours depuis diverses bases essentiellement anglaises (LTN, LGW, STD) et logés à l'hôtel dans la ville.
La crew room ne paie vraiment pas de mine vu de l'extérieur... Petite, à l'écart, entourée de grillages... mais l'intérieur contraste avec son apparence, affichant une raisonnable modernité, et un nombre d'ordinateurs et de tables de brieffing juste suffisant pour que 3 équipages puissent y prendre position.

Les destinations sont généralement plus proches que celles de Gatwick. Quelques-unes d'entre elles : Toulouse, Bordeaux, Madrid, Barcelone, Porto, Marrakech, Casablanca, Rome... Les journées se soldent donc souvent par 4 vols quotidiens, d'environ 1 heure chacun.

Ce matin, direction Rome Ciampino, le second aéroport de Rome après Fiumicino. J'arrive bien en avance à la crew room, car Ciampino est un aéroport compliqué (il existe un brief de 78 pages à lire avant de s'y rendre!), pour me préparer au mieux et imprimer (et décortiquer) les documents du vol. Et là, surprise... Un NOTAM (Notice To AirMen) stipule que l'aéroport sera fermé entre 8h30 et 9h30 du matin, pile poil quand nous sommes censés arriver là bas...

Il y a des jours où rien ne va comme on l'espère. On prévoie quelque chose, c'est l'opposé qui arrive. Eh bien, cette journée était l'une d'entre elle. Ciampino fermé, des changements de pistes aux derniers moments au départ comme à l'arrivée, des procédures d'arrivée qui ne correspondent pas à ce que nous avons brieffé au préalable, des ILS qui ne fonctionnent qu'à moitié, du vent de travers avec fortes rafales... Bref, de quoi vous tenir éveillé si vous avez mal dormi la veille.

A l'arrivée sur Ciampino, tous les avions sont envoyés dans ce que nous appelons des circuits d'attente (ou holding patterns). Pour schématiser, les contrôleurs font tourner les avions en rond en attendant que la situation se débloque, avant de les envoyer les uns après les autres, dans une séquence réglée comme du papier à musique, vers l'approche. C'est la démonstration par l'exemple qu'il vaut mieux bien lire les NOTAMS avant de partir, car cela requiert quelques centaines de litres de pétrole supplémentaires dans les réservoirs, sous peine d'avoir à partir vers une autre destionation, pour la plus grande joie des passagers....

Bouchons à l'arrivée = bouchons au départ. Et par effet de dominos, nous serons en retard sur tous nos vols de la journée, la faute à une démonstration militaire matinale en Italie.
Mais cette petite anecdote fait partie du folklore, et je ne me plains pas de ces turpitudes, d'autant que - en raison du mois passé sans voler - je suis accompagné d'un Training Captain sur mes 8 premiers vols avant le Line check après demain.

Bref, je m'amuse comme un petit fou à Lyon, si vous ne l'aviez pas encore compris :)
Merci à vous pour vos messages, j'espère parvenir à vous faire partager ma passion et le rêve que je vis éveillé depuis 6 mois, en dépit de ce que les détracteurs peuvent dire. Nous travaillons dur, nous travaillons beaucoup, mais que c'est bon !!

9 commentaires:

Karim a dit…

et c'est très bon pour nous de te lire Jeremy. Je pensais que tu ne devais reprendre les vols qu'en Décembre pour quelques jours mais c'est cool que tu voles maintenant. En parlant des détracteurs ils ont bien le chic pour casser le moral....à croire que le nouveau business model EZY c'est désormais de ne recruter que des CTC pour 6 mois et de les remplacer par des CDD perpétuels. Qu'en penses-tu? et comment voyez vous la situation sur les 2 ans à venir (je sais que c'est une éternité sur l'échelle du temps aéronautique mais au cours de mes voyages récents les pilotes EZY avaient l'air d'être optimistes sur cette période concernant les recrutements - mais ca ne doit pas être les mêmes qui inondent aeronet et pprune). Vis ton rêve à fond mec. A bientôt.
Karim

Lorraine a dit…

Malheureusement je n'ai jamais voyagé avec Easy Jet car vous ne volez pas vers la Suède mais QU'EST_CE QUE J'AIMERAIS ENTENDRE LES HOTESSES ANNONCER QUE LE PILOTE EST JEREMY DEWEVER!!!

Un jour peut-être! ;)

(Sinon vous voulez pas ouvrir un Paris-Göteborg ou encore mieux un Pau-Göteborg! Ben quoi, on peut toujours rever!)

Marc a dit…

Les articles qui nous font vraiment voir le quotidien, c'est nickel !

Profites-bien du beau soleil francais, a Bournemouth on se gele de plus en plus !

Tu fais quoi comme rythme désormais?
A LGW tu étais en 4-3-4-2 ?

Happy landings

serge a dit…

Je viens de découvrir ton site, super.je viens de faire l'intégralité de tes récits, plus rien à lire, j'attends le prochain récit avec impatience.
Serge

serge a dit…

Encore Serge, j'ai oublié de te dire que mon club de Hand le Mérignac HB est dans l'avion BX-Lyon samedi matin avec un retour dimanche à midi.
Tu pilotes?

Jérémy Dewever a dit…

@Karim : La situation à 2 ans est assez compliquée à définir... J'espère avoir un contrat permanent à un moment, mais si je suis renouvelé de 6 mois en 6 mois, ca me convient, car plus j'ai d'heures, plu j'ai de chances d'être rappelé... Déjà à court terme, j'ai de grandes chances d'être rappelé pour l'été, c'est déjà ça de pri. le mauvais côté des choses, c'est qu'il est impossible de construire quoi que ce soit, en étant tringballés à gauche et à droite. Mais ils se rendent bien compte que la situation ne peut éternellement durer, et les syndicats sont en discussion avec CTC à ce sujet. Wait & see, donc.

@ Lorraine : Nous allons à Helsinki depuis Gatwick. Mais la suède n'est pas encore au programme à ma connaissance :D
Au fait, je te connais ? (tu es la Lorraine de RMS ?)

@ Marc : A gatwick, c'était plus ou moins régulier 4 3 4 2, ici à Lyon nous sommes sur des contrats de 12 jours bossés / mois. Là j'ai 1 jour travaillé, 1 off, 1 travaillé, 1 off, 1 travaillé, 4 off, 3 travaillés, 3 off, etc... Très aléatoire comme tu peux voir.

@ Serge : Bienvenue sur le blog ! Non je me repose aux dates que tu mentionnes. Bon match :D

Anonyme a dit…

Toujours un plaisir de te lire :D
Tiens moi au courant sur MSN le jour ou tu repasses à Nice faire une belle RIVIERA ou SALEYA !!
Tiens si à l'occasion tu as le temps d'aller voir mon blog de petit pilotaillon xD :
www.florian-airlines.skyblog.com

A+

Florian

Lorraine a dit…

Jeremy: va faire un tour sur mon blog http://lorraineinsweden.blogspot.com/ et tu verras sur j'ai la même tête qu'à Reims. ;)

Autour des nuages a dit…

Bonjour Jérémy,

Je viens de découvrir ton blog: super intéressant.

Étant un pur produit lyonnais, je suis heureux de te souhaiter la bienvenue dans mon "village", même si c'est avec un peu de retard.
Tu verras, le contact avec l'autochtone est parfois froid de prime abord, mais l'amitié y est vraie.

Depuis près d'un mois dans notre belle région, j'espère que tu y a trouvé tes marques.

Quand à moi, je suis élève pilote sur Bron, bien-sûr rien à voir avec ton si beau et si dur métier.

Je serai heureux de partager nos passions, et si tu le souhaites, te faire découvrir la gastronomie "non touristique" lyonnaise.

Bons vols depuis LFLL et peut-être à un de ces jours.

Franck